Qu’est-ce que c’est ?

Un implant peut se « déchausser » comme une dent et perdre de l’os : c’est une maladie qui s’appelle une péri-implantite.

Parfois, on peut tenter de conserver l’implant par une approche chirurgicale.

L’accès direct permet d’éliminer les tissus inflammatoires au contact de l’os, mais aussi d’assainir encore plus en profondeur les surfaces implantaires infectées.

Les objectifs du lambeau : accéder à la lésion !

  • Éliminer les tissus inflammatoires profonds
  • Désinfecter les surfaces implantaires
  • Obtenir une meilleure cicatrisation de l’os et de la gencive

Comment se passe une séance ? Quels instruments ?

  1. Application d’un gel anesthésiant
  2. Anesthésie douce localisée
  3. Élimination des tissus infectés avec des instruments mécaniques, ultrasoniques ou au laser (si indiqué)
  4. Décontamination des surfaces dentaires et implantaires par irrigation à la bétadine ou à la chlorhexidine
  5. Si la morphologie de la lésion s’y prête, utilisation de biomatériaux osseux de substitution (d’origine animale ou synthétique) pour tenter de combler au mieux la lésion osseuse.
  6. Mise en place de sutures

Une ordonnance pré et/ou post-opératoire et des recommandations sont données et expliquées verbalement et par écrit.

Après la séance

  • L’anesthésie persiste, après la séance, entre 1 à 3H00 selon les patients (attention de ne pas se mordre)
  • Respecter les consignes du Docteur sur la prise des médicaments et les recommandations envoyées par mail (+ tutoriels sur le site internet)
  • Le RDV de contrôle pour enlever les fils est donné 8 à 15 jours en moyenne après la séance.

Des RDV de contrôle seront nécessaires pour vérifier que la cicatrisation se passe bien. Il faut réévaluer si une réparation osseuse est obtenue autour de l’implant par une radiographie 4 à 6 mois après. Des maintenances régulières restent indispensables.

L’arrêt du tabac est vivement conseillé et un brossage minutieux avec des brossettes interdentaires aussi.

Menu